Religion et sciences modernes

L’Islam s’oppose t-il à la science ? L’islam doit-il combattre la science comme l’occident combat les religions ? La religion est-elle une doctrine qui nous impose des croyances, des interdits et des obligations ou au contraire la religion est elle un véritable mode de vie, un appel à l’intelligence ?
Il faut savoir que l’Islam a été fondé dés les premiers temps sur le respect de l’intelligence, sur l’appel à observer, à réfléchir sur soi-même et sur le monde extérieur. Il n’existe pas de conflit entre science et religion, bien au contraire la science fait partie de la religion.
L’islam a toujours refusé les affirmations sans preuves. Il met la science et les savants sur un piédestal et considère même la science comme supérieur au culte !
L’islam accepte toute science utile et cela qu’elle concerne la religion ou la vie de ce monde en général. D’ailleurs il fait de la recherche de la science un devoir collectif de la communauté.
Qu’est ce que cela signifie ? Un devoir collectif est un devoir qui incombe à une partie de la communauté, certes pas à toute la communauté, mais il faut qu’il y’ait une partie d’entre les musulmans qui recherche la science en tout ce qui nous est nécessaire.
Bien entendu nous avons besoin de personnes qui recherchent la science en terme de religion, mais nous avons également besoin que d’autres soient dans la recherche, dans la médecine etc, c’est très important et cela constitue également un acte d’adoration pour qui y met l’intention.
Nous avons donc le devoir de rechercher le savoir partout où elle se trouve. L’islam est une religion cohérente où rien n’est le fruit de hasard.
Les versets du coran nous ont été révélé à une période donnée et aujourd’hui nous nous devons de faire l’effort d’en comprendre toute leur portée, leur sens et d’en tirer des enseignements.
Et si nous nous penchons de plus près sur le Coran nous remarquerons que le verbe savoir et ce qui s’y rattache apparaît des centaines de fois. D’ailleurs Allah azaouadjal dit dans sourate Mouhammed, verset 19 :
« Sache qu’il n’y’ a pas d’autre divinité qu’Allah ». La croyance en l’unicité d’Allah est donc basée sur le savoir. Avant de prononcer l’attestation de foi, il faut donc savoir…
Les verbes “réfléchir” et “comprendre” se retrouvent à travers 22 versets,
et le verbe “méditer” à travers 6 versets.
Ceci suffit à faire taire les détracteurs de l’Islam qui prétendent que cette religion tend à l’obscurantisme. Bien au contraire, le Musulman croit avec une foi qui raisonne et un coeur qui tend vers la lumière. La raison et la foi ne font qu’un pour tout Musulman qui aspire à la proximité d’Allah.
Et la connaissance nous mène certainement à la conviction, c’est la connaissance qui va faire de nous des êtres encore plus convaincus de la grandeur d’Allah et de la véracité du message, de la véracité du Coran. Bien entendu nous sommes déjà convaincu, mais comme le dit la règle « Le temps fait l’exégèse du coran », la découverte scientifique va expliquer certaines choses qu’Allah nous a révélé dans le coran. Et en découvrant ces choses et en les liant aux versets, cela ne fait qu’augmenter notre foi et la raffermir.
Le coran ne cesse de développer les preuves rationnelles de la toute puissance d’Allah : les merveilles de la création, les phénomènes atmosphériques, la variété de la vie animale et végétale qui est si bien adaptée aux besoins des Hommes.
Comme le dit Allah azaouadjala: « En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y’a certes des signes pour les doués d’intelligence »
Le coran nous invite ainsi à méditer, il n’a pas été révélé pour être lu sans être médité, sans aucune profondeur, non Allah azaouadjala dit :
« Voici un livre béni que nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent ». Sourat sad, verset 29
Et dans le coran le verbe «  ‘aqala » qui signifie raisonner, comprendre un raisonnement intellectuel revient de nombreuses fois.
Combien de fois Allah azaouadjala nous dit: « Et quoi ! ne raisonnerez-vous donc pas ?» ou encore:  « Ne raisonne que les doués d’intelligence…. »
L’islam ne nous demande donc pas de faire telle et telle chose sans réfléchir, bêtement, non ! au contraire !! Si nous sommes musulmans aujourd’hui et que nous suivons telle et telle prescription c’est que nous avons raisonné et que nous sommes convaincus de leur bien fondé.
Le Coran est principalement un livre de religion qui donne les directives et les règles à respecter, mais le coran a donné des éclaircissements à propos de thèmes purement scientifique et cela avec une précision parfaite et surtout sans aucune contradiction avec les vérités scientifiques.
Les scientifiques ont fait des découvertes grâce à la recherche et à la technologie et que remarque t-on ?
Ces découvertes qu’ils viennent de faire étaient déjà expliquées dans le coran, il y’a de cela plus de 1400 ans !!! Comment peut-on alors douter de la véracité du Coran ?
Il y’a des vérités scientifiques qui sont décrites dans le coran avec une précision parfaite. Bien entendu elles ne s’élargissent pas à tous les autres aspects en relation avec cette même vérité, le coran est un livre de guidance vers le droit chemin, ce n’est pas un livre d’enseignements des sciences..
Mais cela reste une preuve que le coran n’est l’œuvre d’aucun être humain car aucun être n’aurait pu savoir de telles choses il y’a 1433années alors que des scientifiques n’en n’ont fait la découverte que maintenant et grâce aux plus grandes technologies et recherches.
Ainsi le coran utilise un langage scientifique compréhensible universellement dans les temps modernes et acceptable en plus par tout le monde quelque soit leur religion.
Nous allons prendre un exemple parmi tant d’autres : celui des étapes de la création de l’embryon
Allah dit dans le coran: « Qu’avez-vous à ne pas vénérer Allah comme il se doit ? alors qu’Il vous a crée par phases successives » sourate Nouh, verset13-14.
Allah nous dit donc que nous avons été crée par phases successives, que nous avons été crée en trois étapes: « Il vous crée dans les ventres de vos mères création après création, dans trois coiffes de ténèbres » Sourate les groupes, verset 6
Or la découverte de l’embryon humain se développant par stades n’a pas été discuté et illustré avant le 15ème siècle.
Allah azaouadjala dit aussi « Nous avons certes crée l’homme d’un extrait d’argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide ». Cette goutte a été interprété comme le spermatozoide ou le zygote qui se divise pour former ce que l’on nomme un blastocyste et qui s’implante dans l’utérus.
Puis Il dit « puis Nous avons fait du sperme une adhérence » donc quelque chose qui s’accroche et la « ‘alaqa » fait référence à quelque chose qui s’accroche comme une sangsue. La sangsue tire notre sang, et l’embryon humain tire aussi le sang de l’endomètre de la femme sobhanaallah!
« Et de l’adhérence nous avons crée un morceau de chair mâchée », et vers la fin de la 4ème semaine, l’embryon ressemble à un morceau de chair mâchée,
« Puis à partir de ce morceau de chair mâchée nous avons crée des os et Nous avons revêtu les os de chair » et cette partie du verset également concordent avec le développement embryologique !
D’abord les os se forment comme des modèles de cartilage et ensuite les muscles (chair) se développent autour d’eux.
Puis Allah continue en disant « Ensuite Nous l’avons transformé en une toute autre création »
Cette partie là implique que les os et les muscles résultent en la formation d’une autre créature. Ceci peut faire référence à un embryon humain qui se forme vers la fin de la 8ème semaine.
A ce stade, il a des caractéristiques humaines distinctes. Après la 8ème semaine, l’embryon humain est appelé foetus. Ceci peut être la nouvelle créature à laquelle fait référence le verset.
Tout cela ne fait que renforcer notre conviction que le coran est la parole d’Allah et que la science est une nécessité, surtout lorsque l’on apprend à quelle époque ces découvertes scientifiques eurent elles lieu.
Les hommes ignoraient toutes ces étapes et les découvrirent que tardivement alors que le coran les avait énuméré bien longtemps avant.
Comment peut-on croire que l’islam combat la science quand elle en fait l’éloge ?
Qu’Allah nous accorde une science utile et nous enseigne ce dont nous avons science, car les exemples sont nombreux. Il y’a certes des signes pour des gens qui raisonnent…

Ismahène Bouzidiislam-and-science_1